Le Fleuron Saint Jean est une péniche qui accueille chaque hiver depuis 15 ans les sans-abris et leurs chiens. Les hommes et les animaux y trouvent chaleur, nourriture et réconfort.

Le péniche Le Fleuron Saint Jean

Le péniche Le Fleuron Saint Jean

Chaque hiver se pose le même problème : les SDF qui veulent avoir une place en centre d’accueil doivent se séparer de leur chien. Mais comment demander à quelqu’un d’abandonner son compagnon ? Surtout quand c’est le seul ami qu’il nous reste.

Ouvert 365 jours par an, le Fleuron accueille 50 hommes en situation de précarité aggravée.

Le séjour à bord permet aux passagers dans un premier temps de souffler, de reprendre les forces tant physiques que morales nécessaires pour établir un projet de vie.

Long de 38 mètres, ce bateau qui servait jusqu’ici à transporter du sable et du charbon, a été équipé de 25 cabines permettant d’accueillir chacune deux passagers et leurs chiens.

Photo Isabelle Gaudin

Photo Isabelle Gaudin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« C’est le seul projet de création d’une structure où la personne en détresse est prise en compte dans son intégralité(…). L’attention n’est plus seulement portée sur l’homme, mais sur le couple qu’il forme avec son animal et le lien qui les unit » explique les 2 associations partenaires : la Fondation 30 millions d’amis et l’Ordre de Malte France.

Le Fleuron a été initialement créé pour offrir une solution d’hébergement d’urgence à des personnes vivant dans la rue.

Photo Isabelle Gaudin

Photo Isabelle Gaudin

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais au fil des ans, la nécessité d’un accompagnement plus pérenne s’est fait sentir.

Ainsi, depuis fin octobre 2013, la durée de séjour est passée de 4 semaines à 3 mois renouvelables jusqu’à 6 mois maximum. « L’allongement de la durée de séjour a rendu l’ambiance plus calme et plus posée à bord. Les passagers prennent le temps de se reposer, mais aussi d’envisager un réel projet » explique Monique Lauthier.

Une travailleuse sociale est également présente pour accompagner les passagers dans leurs démarches administratives : ouverture des droits, accès à la santé, ouverture d’un compte bancaire… La rédaction du CV arrive dans un deuxième temps avec la préparation d’un projet d’insertion.

Pour Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, « un peu de place et de bonne volonté, c’est tout ce qu’il fallait pour accueillir ensemble des sans-abri et leurs chiens. S’organiser : c’était le seul effort à faire pour ne pas laisser ni l’homme, ni l’animal mourir de froid dans la rue. » Selon elle, « la réussite hors du commun du Fleuron laisse espérer que de nouveaux centres d’hébergement dignes de ce nom verront enfin le jour rapidement partout en France ».