Des personnes âgées hésitent à prendre un animal de compagnie de peur de décéder avant lui, des trentenaires actifs choisissent de ne pas avoir d’animal craignant d’avoir à le laisser seul pendant la journée.

Le Pr Mills propose aux vétérinaires anglais d’organiser des gardes partagées : les personnes âgées bénéficieront du plaisir d’avoir un animal, qui sera récupéré le soir par les actifs.

Les relations de voisinage seront-elles aussi améliorées ?