Ligament croisé du chien

Ligament croisé du chien

La rupture du ligament croisé antérieur du chien est une des affections les plus courantes du genou de nos compagnons.
Quelques explications anatomiques.

L’articulation du genou ou grasset est une articulation très instable ; les os formant cette articulation (fémur et tibia) sont posés l’un sur l’autre et non pas emboîtés. De ce fait, la stabilité de cette articulation est assurée que par des ligaments dont les plus importants sont le ligament croisé antérieur (lca) et le ligament croisé postérieur (lcp), les ligaments collatéraux ont une moindre importance fonctionnelle.
Le ligament croisé antérieur a pour but de limiter l’avancée du tibia lors de l’utilisation de la jambe.
Symptômes.

Les chiens fougueux (Boxer, Epagneul breton, Labrador…..) et les chiens de petites tailles sont les plus souvent atteints.
Les facteurs prédisposant sont la génétique (le terre neuve), le mode de vie, l’obésité, les traumas répétés de l’articulation.
Lors de la rupture totale ou partielle du ligament croisé antérieur, il y a apparition de boiterie importante avec souvent perte d’appui. Une rémission peut survenir mais la gêne locomotrice réapparaitra du fait d’une arthrose secondaire qui s’installe.
Le signe du « tiroir » pratiqué par votre vétérinaire, avec parfois une anesthésie générale si le chien est trop musclé ou turbulent, confirmera la rupture du LCA. Ce signe met en évidence l’instabilité de l’articulation.
Une radio peut montrer l’avancement du tibia par rapport au fémur.

Traitement envisageable chez le chien.

Le traitement n’est que chirurgical. Une période de repos assez longue est nécessaire en post opératoire pour la réussite de l’intervention.
De plus, plus vite on opère après la rupture, moins l’arthrose sera installée et meilleure sera le résultat final.
La rupture du ligament croisé postérieur est très rare et très souvent d’origine traumatique.