La famille du beau Labrador chocolat Eliot était sans nouvelle de son chien depuis décembre 2015. La semaine dernière, elle a reçu un appel inespéré : leur chien a été retrouvé !

Eliot le Labrador retrouvé

Eliot le Labrador retrouvé

Le 30 décembre 2015, la famille d’Eliot est venu passé les fêtes de fin d’années dans le Gers. Toute la petite famille s’apprêtait à faire la fête en compagnie de son Labrador lorsque celui-ci a disparu.

D’après un voisin, le chien a été kidnappé. Il aurait aperçu une camionnette emmener le pauvre chien.

Dévastée, la famille d’Eliot a remué ciel et terre afin de retrouver le ravisseur de leur compagnon. La mort dans l’âme ils ont du se résoudre à retourner chez eux sans leur chien.

Et c’est mardi dernier que le miracle a eu lieu : une habitante de Buzet-sur-Baïse dans le Lot et Garonne a aperçu Eliot et l’a recueilli. Elle appelle alors les propriétaires d’Eliot.

Eliot le Labrador retrouvé

Eliot le Labrador retrouvé

«Lorsque Pierrette Jouet m’a téléphoné, mardi, vers 18 h 30, pour me dire qu’elle venait de retrouver Eliot errant dans la rue. Je n’en croyais pas mes oreilles. J’ai eu un petit temps de réaction puis j’ai éclaté en sanglots de… joie», se remémore, encore émue, Eva Gouzennes, la propriétaire d’Eliot.

Le Labrador a été emmené chez le vétérinaire. Le pauvre animal a été maltraité et brûlé.

«Il a une grande plaie dans le dos et présente plusieurs traces de brûlures, détaille Eva Gouzenes. Il a été maltraité. Il va se remettre physiquement mais gardera longtemps, malheureusement, des séquelles psychologiques».

La famille d'Eliot

La famille d’Eliot

Eliot a d’ores et déjà retrouvé sa famille et ses habitudes. Il recommence à jouer mais il craint les voix d’hommes.

Sa famille pense qu’il a été enlevé pour la reproduction car les Labradors chocolats sont une couleur recherchée.

La famille d’Eliot lance donc un appel :  «Nous voulons dire à tous les amoureux des animaux de ne jamais acheter un animal en dehors des circuits officiels car cela entretient le trafic et, du coup, les possibles mauvais traitements dont a souffert Eliot. Car les trafiquants n’ont aucun scrupule. Un animal ne représente pour eux que de l’argent, rien de plus».