C’est dans un appartement de Lamballe dans les Côtes D’Armor que les gendarmes ont fait une triste découverte : 41 animaux maltraités et 2 fillettes qui vivaient dans des conditions déplorables.

Les gendarmes de Lamballe

< Les gendarmes de Lamballe

C’est à la suite d’une plainte déposée dimanche par un membre de l’Ecole des chats libres du Penthièvre que les gendarmes sont intervenus lundi et mardi dans un appartement de Lamballe.

Sur place, ils n’ont pu que constater l’état dans lequel se trouvaient les animaux et les deux enfants : 19 chats, 6 chiens, 8 chiots et 2 rats et deux fillettes de 1 et 5 ans entassés dans un environnement insalubre.

Les animaux et les enfants vivaient dans des conditions d’hygiène et de soin déplorables. Les fillettes étaient en situation de détresse sociale et sanitaire. Quant aux nombreux animaux, la plupart étaient en souffrance et maltraités.

Les enfants ont été pris en charge par les services sociaux et les animaux par la SPA de Rennes.

Les animaux récupérés par la SPA de Rennes

Les animaux récupérés par la SPA de Rennes

Âgés de moins de 30 ans, le père et la mère, ainsi que le propriétaire de la ménagerie, ont été entendus, mardi, dans le cadre d’une audition libre.

Ils comparaîtront devant le tribunal de Saint-Brieuc dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Deux enquêtes ont été ouvertes : la première pour sévices et actes de cruauté et maltraitance envers les animaux et la seconde, pour privation de soins d’alimentation envers des mineurs de moins de 15 ans. Un juge des enfants a également été saisi.