La ville de London au Canada a eu une idée singulière afin de soutenir les enfants lors de procès difficiles : elle a décidé d’accueillir une chienne pour que les enfants se sentent rassurés.

La chienne Merel

La chienne Merel

Être victime de faits choquants et être appelé à les revivre lorsqu’ils sont abordés dans un tribunal a largement de quoi traumatiser… surtout lorsque l’on est un enfant.

Aussi, pour permettre aux plus jeunes de vivre plus facilement cette épreuve, Rachel Crawford, responsable du programme d’accompagnement des enfants témoins pour le tribunal familial de London, a eu une idée : engager Merel, une chienne noire croisée Labrador et Bouvier Bernois.

La chienne Merel

La chienne Merel

Cette chienne noire a rejoint l’équipe de soutien aux victimes en octobre 2016 pour réconforter les enfants qui doivent témoigner devant la cour.

Entraînée par un centre spécialisé à Cambridge (Ontario), Merel répond aux ordres de Rachel Crawford, sa responsable.

Sur demande, la chienne vient se blottir contre l’enfant, poser sa tête sur ses genoux ou s’allonger près de lui, raconte le site de CBC.

La chienne Merel

La chienne Merel

Pour ces enfants qui ont vécu des événements traumatisants, comme des abus sexuels, des violences ou des kidnappings, s’exprimer devant les magistrats solennels est presque aussi terrifiant que de revivre ces scènes dramatiques.

Rachel Crawford explique : « Merel est une présence très apaisante. Elle ne se déplace jamais vite, elle ne fait pas de bruit. Elle est simplement là pour apporter du réconfort et du soutien ».

Des chiens similaires ont été entraînés au Canada et aux Etats-Unis.

Mais pour l’heure, aucun programme de ce type n’existe pas dans les tribunaux français.

La chienne Merel

La chienne Merel