Alors que des températures polaires frappaient la France la semaine dernière, cette histoire aurait pu très mal finir. Heureusement que le labrador Hoock et son maître-chien Hervé Sarthe étaient là.

Hoock le chien secouriste en montagne

Hoock le chien secouriste en montagne

Mardi dernier, un père de famille décide de partir en balade avec sa fille et son fils. La famille part au mont de Gez, sommet de 1 097 m qui domine Argelès-Gazost. Mais sur le chemin du retour, alors que  le trio faisait une petite course dans la neige, le petit garçon disparaît…

Le père et sa fille le cherchent durant 1h30 sans succès. Vers 17h30, la nuit tombe, le père désemparé alerte les secours.

Les gendarmes, appuyés par un hélicoptère et un maître-chien du PGHM, ratissent la zone basse du mont. Sans succès.

Une heure plus tard, la CRS de Gavarnie est appelée en renfort. Il fait nuit, la température est descendu à -5° et la neige ne va pas tarder à tomber.

C’est à ce moment qu’Hervé Sarthe et son labrador noir Hoock prennent en charge les recherches.

Hoock et Hervé Sarthe  © CRS de Gavarnie

Hoock et Hervé Sarthe © CRS de Gavarnie

« J’ai demandé au père de mettre des vêtements de son fils dans un sac, pour que le chien sente et enregistre son odeur, raconte le CRS secouriste. Puis, je suis remonté à l’endroit exact où ils ont vu le petit pour la dernière fois. On était 300 mètres en dessous du sommet du mont de Gez. »

Étonnamment, le labrador noir monte au lieu de descendre. «Il m’a tracté vers le sommet mais les collègues y étaient déjà passés à de nombreuses reprises. Je lui ai donc relevé le nez pour qu’il reprenne ses marques. Et il est reparti dans la même direction.»

Hervé Sarthe et son labrador Hoock

Hervé Sarthe et son labrador Hoock

Mais Hervé connaît bien son compagnon à quatre pattes. Il décide donc de suivre le flair de son chien.

À 22 h 30, Hoock s’arrête devant un petit corps allongé au pied d’un arbre, au sommet du mont. Vêtu de noir et de marron, le petit garçon est fondu dans le paysage, épuisé et endormi.

Le petit garçon remercie son sauveur

Le petit garçon remercie son sauveur

Emmené à l’hôpital de Tarbes, le jeune garçon ne souffre que d’une légère hypothermie et il a pu retrouver sa famille le lendemain.

Sans le flair de Hoock et l’expérience de son maître-chien, le petit garçon aurait passé la nuit dehors et n’aurait sans doute pas survécu…

Photos :

© CRS de Gavarnie

France 3 Occitanie