Vésuve de Brekka est un magnifique hongre à la robe baie qui a été offert au Président Chinois Xi Jinping par le Président français Emmanuel Macron. Ce cheval faisait partie de la Garde Républicaine.

Vésuve de Brekka

Vésuve de Brekka

Début janvier, c’est lors de sa première visite d’Etat en Chine que le Président Macron a offert un cadeau diplomatique fort imposant au Président chinois : un cheval de la Garde Républicaine française.

En effet, lors d’une visite en France en 2014, le Président Xi Jinping avait été fasciné par les chevaux qui l’avaient escorté sur les Champs Elysées.

Vésuve de Brekka

Vésuve de Brekka

Emmanuel Macron a donc choisi le cheval Vésuve de Brekka pour tisser des liens entre les deux Nations.

Vésuve de Brekka est un hongre âgé de 8 ans qui a servi dans la Garde Républicaine durant 5 ans. Il a commencé sa formation au quartier Goupil de Saint-Germain-en-Laye.

C’est dans ce centre d’instruction du régiment de cavalerie de la garde républicaine que le jeune cheval a été débourré. Il a ensuite été éduqué dans la tradition de la Garde Républicaine.

Vésuve de Brekka

Vésuve de Brekka

Les chevaux de la Garde républicaine restent une quinzaine d’années en service actif. Ils sont achetés à l’âge de trois ans chez des éleveurs privés. Ils doivent répondre à des critères de taille (minimum 165 cm au garrot à trois ans) et présenter une robe franche (alezan, bai ou gris).

Vésuve de Brekka a donc pris sa retraite de la Garde Républicaine et a pris l’avion pour la Chine le 4 janvier dernier, en compagnie d’un vétérinaire et d’un cavalier dresseur.

A son arrivée dans l’Empire du Milieu, Vésuve de Brekka a été inspecté et a été placé en quarantaine selon la législation.

Vésuve de Brekka en Chine

Vésuve de Brekka en Chine

« Avant son arrivée, nous avons désinfecté trois fois les lieux et préparé ce dont il avait besoin, notamment du fourrage et des médicaments », a-t-il déclaré au quotidien China Daily. « Deux vétérinaires et trois éleveurs ont pris bien soin de lui et il est en parfaite santé » a assuré Wang Xiaojie.

Vésuve de Brekka en Chine

Vésuve de Brekka en Chine

A l’issue de cette quarantaine, le cheval devrait rejoindre l’écurie nationale de Chine.

Crédits : Lin hui Imaginechina / @EmmanuelMacron / Paris Match